Localisation :  
Recherche :

Chazemais

Eglise Sainte Anne

L’église, édifiée en grès rouge de la vallée du Cher, est inscrite aux Monuments Historiques depuis 1952. Son chœur, la croisée du transept et le croisillon sud datent du XIIe siècle alors que le croisillon nord est reconstruit au XVe. Initialement constitué de tuiles plates, le toit a du être modifié lors de la campagne de travaux en remplaçant la couverture du croisillon sud par de la tuile creuse, plus adaptée à la pente. Le chœur, rectangulaire et à chevet plat, possède une superbe fresque du XIXe siècle représentant un Christ en gloire entouré des 4 évangélistes et de leurs symboles isolés chacun dans un cartouche. Le maître autel a été offert par le général d’Auvergne, propriétaire du château de La Bouchatte.

Centre de la France

En 1966, l’IGN situe le centre de la France, Corse comprise, à Villevendret. Mais, plusieurs communes se disputent ce titre et revendiquent être le milieu de notre hexagone. On peut citer par exemple Saint Amand Montrond ou Saulzais le Potier dans le Cher. Bruère Allichamp, autre commune berrichonne, affirme détenir ce titre depuis presque 100 ans. Les appréciations diffèrent selon la prise en compte des îles, des reliefs, etc… En 1984, après calculs précis par ordinateur, le centre se trouverait au lieu-dit la Courcière sur la commune de Vesdun. En 1990, l’IGN revoit ses calculs et décide tout à fait officiellement qu’il serait à La Brande de Murat, lieu dit situé sur la commune de Nassigny.

Les châteaux

La commune était divisée en de nombreux petits fiefs ne dépendant pas tous de la même châtellenie ce qui entraîna la construction de nombreux châteaux forts sur la commune et aux alentours : la Crète, Chauvières, Puy Bouillard, Bussières les Nonnains. Malheureusement, il n’en reste que très peu. À Chauvières, ne subsiste que la base du donjon et Puy Bouillard a été rasé. Le château de la Bouchatte, lui, est construit par le général Louis Henri d’Auvergne en 1875. Vendu à la ville de Montluçon en 1931, il est redevenu une propriété privée depuis 2004.

La commune de Chazemais possède des lieux-dits aux noms plutôt insolites : Tout Lui Faut, Travail Coquin, Gratte-Chien, Les Moricauds, La Queue d’Hirondelle, La Chaume aux Loups ou La Gironde. Les noms de La Croix de Mai et le bois de Mai viennent de la coutume qui voulait que les garçons apportent un bouquet de fleurs à la porte des filles à marier la nuit du 1er mai.

Le surnom des habitants de Chazemais, les Brûlés, remonte aux guerres de religion qui embrasèrent le pays. En effet, en délogeant les protestants réfugiés au château de la Crète, les troupes royales auraient tout brûlé sur leur passage, notamment à Chazemais. Une autre version dit que ce surnom vient de la couleur d’un minerai de faible teneur en fer, exploité jusqu’en 1914, qui affleure à certains endroits et qui a laissé des traces dans la toponymie de la commune, comme la Pierre-Rouge ou les Brûlefers.

Communauté de Communes du Pays d’Huriel - 6 rue des Calaubys - 03380 HURIEL
Tél. 04 70 28 60 22 - Fax : 04 70 28 64 62
CCPH © 2012 - Tous droits réservés - Création Souris Kiclic